Divulgation relative aux fonds communs de placement

Chaque fonds commun de placement comporte un Aperçu du fonds, qui contient des renseignements importants à son sujet, notamment ses objectifs de placement, ses options d'achat et les frais qui s'y rattachent. Veuillez lire attentivement l’Aperçu du fonds avant d'investir.

Les placements dans des fonds communs de placement peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les taux de rendement totaux annuels composés historiques; ils tiennent compte des variations de la valeur unitaire et du réinvestissement de toute distribution, mais non des frais de souscription, des frais de rachat, des frais de distribution, des autres frais ni de l'impôt sur le revenu payables par l'investisseur, qui auraient pour effet de réduire le rendement.

Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue et le rendement passé n'est pas indicatif du rendement dans l'avenir. Les titres de fonds communs de placement ne sont pas assurés par la Société d'assurance-dépôts du Canada ni par tout autre organisme public d'assurance-dépôts.  

Divulgation relative au Programme de dons de bienfaisance de Quadrus

Les placements dans des fonds communs de placement peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Des frais administratifs et des dépenses d'exploitation s'appliqueront relativement à la fondation de bienfaisance. Nous vous invitons à lire l’Aperçu du fonds avant d'investir et le guide du programme avant de faire un don. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue et le rendement passé n'est pas indicatif du rendement dans l'avenir. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne sauraient remplacer les conseils d'un fiscaliste. Les dons ne devraient pas être motivés uniquement par des considérations fiscales. Comme la situation de chaque donateur est unique, il vaut mieux solliciter les conseils d'un représentant en investissement. 

Emprunts contractés pour acheter des titres (utilisation de l'effet de levier)

L'achat de titres à l'aide d'un emprunt présente des risques plus élevés que les achats entièrement réglés comptant. L'étendue de ces risques dépend de la situation particulière de l'investisseur et du type de placement qui fait l'objet de l'achat. Si l'achat des titres est entièrement réglé comptant, le pourcentage des gains ou des pertes équivaudra au pourcentage d'augmentation ou de diminution de la valeur des titres. Mais lorsqu'on emprunte de l'argent pour régler un achat de titres, on augmente de façon importante les possibilités de gains ou de pertes sur le capital investi. C'est ce que l'on appelle l'effet de levier.

L'investisseur doit aussi tenir compte des conditions qui accompagnent un prêt utilisé pour acheter des titres. Ainsi, le prêteur peut exiger que le solde impayé du prêt ne dépasse pas un certain pourcentage de la valeur marchande des titres. Le cas échéant, l'investisseur devra rembourser une partie du prêt ou, si nécessaire, vendre des titres de façon à ramener le prêt dans les limites convenues. S'il ne dispose pas des liquidités nécessaires pour rembourser cette somme, l'investisseur sera obligé de vendre des titres, même à perte, pour rembourser une partie du prêt.

Les investisseurs ne doivent pas oublier qu'ils devront aussi payer les intérêts courus sur leur prêt. Ceux qui empruntent pour acquérir des titres doivent donc disposer des ressources financières nécessaires pour payer les intérêts sur leur prêt et rembourser une partie du prêt, le cas échéant.

Les risques d'emprunter pour souscrire des placements

L'achat de parts de fonds communs de placement et d'autres titres peut se faire avec l'argent comptant dont dispose l'investisseur ou avec l'argent comptant et un emprunt. Lorsque la totalité de l'achat est réglée en espèces, le pourcentage des gains ou des pertes correspondra au pourcentage d'augmentation ou de diminution de la valeur des titres. Par contre, si l'achat des titres est financé par un emprunt, les gains et les pertes sont amplifiés. Voilà en quoi consiste l'effet de levier. Par exemple, si votre souscription s'élève à 100 000 $ et que vous réglez au moyen d'un paiement en espèces de 25 000 $ et d'un emprunt de 75 000 $, et que la valeur des parts diminue de 10 pour cent pour s'établir à 90 000 $, votre participation (soit la différence entre la valeur des titres et le montant emprunté) diminuera de 40 pour cent, c'est-à-dire qu'il passera de 25 000 $ à 15 000 $.

Il est important que l'investisseur qui propose de souscrire des titres au moyen d'un emprunt soit informé du fait qu'un achat effectué au moyen d'un emprunt comporte un risque plus important qu'un achat réglé strictement en argent comptant.

La question de savoir si l'achat au moyen d'un emprunt comporte un risque excessif doit être examinée par chaque investisseur. Tout dépendra de la situation de l'investisseur et des titres sélectionnés.

Ressources financières nécessaires à l'égard des placements souscrits au moyen d'un emprunt

Par ailleurs, il est important que l'investisseur se renseigne sur les modalités d'un emprunt garanti par les titres. Le prêteur pourrait entre autres choses exiger que le solde impayé du prêt ne soit pas supérieur à un pourcentage donné de la valeur marchande des titres. Si cette situation se produisait, l'emprunteur devrait rembourser le prêt ou vendre une partie des titres du contrat de manière à rétablir le pourcentage convenu. Dans l'exemple précédent, le prêteur pourrait exiger que le prêt ne dépasse pas 75 pour cent de la valeur marchande des parts de fonds communs de placement. Or, puisque la valeur des parts est passée à 90 000 $, l'emprunteur devrait ramener le prêt à 67 500 $ (soit 75 pour cent de 90 000 $). S'il ne dispose pas de l'argent comptant nécessaire, il pourrait être contraint de vendre des parts à perte pour obtenir les fonds qui lui permettront de ramener le montant du prêt au niveau voulu. 

L'investisseur doit en outre avoir les moyens de payer l'intérêt sur le prêt. Les investisseurs qui ont recours à l'emprunt pour financer la souscription de placements doivent s'assurer d'avoir les ressources financières nécessaires pour payer les intérêts sur l'emprunt et rembourser une partie du prêt si les modalités de l'entente le prévoient.

Opinions indépendantes

Les opinions exprimées sur une société, un titre, une industrie ou un secteur du marché en particulier représentent celles du locuteur ou de l'auteur à un moment donné et ne constituent pas nécessairement celles des Services d'investissement Quadrus ltée. Ces opinions sont appelées à changer à tout moment en fonction de l'évolution des marchés et d'autres facteurs. Quadrus décline toute responsabilité en ce qui a trait à la mise à jour de ces opinions. En outre, celles-ci ne peuvent pas être considérées comme des recommandations d'achat et de vente ni comme des conseils en placement fiables. Puisque les décisions relatives aux fonds communs de placement sont prises en fonction de nombreux facteurs, ces opinions ne peuvent pas être considérées comme une indication de l'intention d'achat ou de vente visant un de ces fonds. 

Les hypothèses ou les opinions soutenues quant à des événements futurs, comme les conditions du marché ou l'évolution de l'économie, le rendement d'une société ou d'un titre, le placement futur de produits ou d'autres prévisions, constituent des «  déclarations prospectives ». Ces déclarations expriment l'opinion du locuteur ou de leur auteur et n'expriment pas nécessairement l'opinion de Quadrus. L'évolution générale du milieu des affaires, des marchés, de l'économie et des conditions politiques peut faire que les résultats réels diffèrent considérablement de ce que le locuteur ou l'auteur anticipe ou prévoit actuellement.

Déclarations prospectives

Il est possible que le présent site Web ou d'autres sites Web liés contiennent des déclarations prospectives qui décrivent des attentes actuelles ou des prédictions pour l'avenir. Les déclarations prospectives comprennent des énoncés de nature prévisionnelle, dépendent de conditions ou d'événements futurs ou qui s'y rapportent, ou comprennent des termes comme « prévoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « compter », « croire », « estimer », « préliminaire », « typique » et d'autres expressions semblables. De plus, ces déclarations peuvent être liées à des mesures commerciales futures, au rendement futur d'un fonds ou d'un titre ainsi qu'aux stratégies ou perspectives de placement futures. Les déclarations prospectives sont, de par leur nature, assujetties, entre autres, à des risques, incertitudes et hypothèses qui peuvent modifier de façon importante les événements, les résultats, le rendement ou les perspectives réels qui ont été énoncés de manière expresse ou tacite dans les déclarations prospectives. Ces risques, incertitudes et hypothèses comprennent notamment d'importants facteurs, comme les conditions générales économiques, politiques et des marchés en Amérique du Nord et à l'échelle internationale, les taux d'intérêt et de change, la volatilité des marchés boursiers et financiers mondiaux, la concurrence commerciale, les changements technologiques, les changements sur le plan de la réglementation gouvernementale, les changements au chapitre des lois fiscales, les décisions judiciaires ou réglementaires inattendues, les catastrophes et la capacité de la compagnie dont il est question dans les déclarations à attirer des employés clés ou à les conserver. Nous mettons le lecteur en garde quant à la liste des risques, incertitudes et hypothèses précités, puisqu'elle n'est pas exhaustive. Le lecteur est incité à examiner attentivement ces facteurs, ainsi que d'autres facteurs, et à ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives.

En outre, les déclarations prospectives contenues dans le présent site Web ou dans les sites Web liés ne sont valables qu'à leur date de publication. Le lecteur ne doit pas s'attendre à ce que ces renseignements soient mis à jour, complétés ou révisés en raison de nouveaux renseignements, de nouvelles circonstances, d'événements futurs ou autres.

Investisseurs non canadiens

Les produits et services de Quadrus ne sont  disponibles que dans les pays où il est légalement permis de les offrir. Tous les produits et services sont assujettis aux modalités de chaque convention applicable sans exception. Il importe de noter que tous les produits, services et renseignements ne sont pas disponibles dans tous les pays à l'extérieur du Canada. Les renseignements contenus dans le présent site Web ne sauraient constituer une offre de vente ou une sollicitation d'achat de fonds de placement ou de tout autre produit, service ou renseignement à toute personne résidant dans tout pays où une telle offre ou sollicitation n'est pas autorisée ou ne peut être effectuée légalement, ou à toute personne auprès de qui il est illégal de faire une telle sollicitation. Les investisseurs potentiels qui ne sont pas des résidents du Canada doivent consulter leur représentant en investissement pour déterminer si ces produits et services peuvent être vendus légalement dans leur pays.