Jeunes familles, budget du ménage et comment trouver l’argent pour investir

Une maman et son jeune fils regardent les informations d'investissement sur un ordinateur portable.

Dans un article précédent, nous vous parlions de l’importance de commencer à investir dans la vingtaine S’ouvre dans une nouvelle fenêtre et de la difficulté qu’ont de nombreuses personnes à trouver l’argent pour y arriver.

Si vous avez des enfants, vous savez combien la conciliation des priorités au chapitre des finances familiales peut être ardue. Toutefois, la phase coûteuse de l'achat de couches et de lait maternisé ne dure pas toujours. Et comme vous n'avez probablement pas encore atteint vos années les plus lucratives en matière de revenu, la gestion de vos finances devrait être plus facile à l'avenir, à mesure que votre revenu augmente.  

Autant vous ressentez de la fierté de voir vos petits bouts de choux grandir, apprendre à marcher et à parler et franchir les diverses étapes de la croissance, autant vous acquerrez de l'assurance et un sentiment du devoir accompli à mesure que vous atteindrez vos objectifs financiers.

Communiquez avec un représentant en investissement.

Pourquoi il est difficile de trouver de l'argent pour investir

Depuis toujours, élever des enfants coûte cher. Selon diverses sources Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, élever un enfant de la naissance à l’âge de 19 ans coûte près de 250 000 $. Pourquoi est-ce beaucoup plus difficile aujourd’hui qu’il y a une ou deux générations?

Selon le magazine MoneySense, au début des années 1970, 70 % des familles ne comptaient qu’un seul soutien économique. Lorsqu’un enfant naissait, la seule difficulté financière qui s’ajoutait était celle liée à son éducation. De nos jours, les deux parents travaillent dans 70 % des cas. Lorsqu’un enfant naît, le ménage est susceptible d’être frappé doublement sur le plan financier. D’une part, il y a le coût supplémentaire d’élever l’enfant et d’autre part, il y a une baisse de revenu considérable possible lorsqu’un parent doit prendre congé du travail1

Compte tenu de cela, comment arriver à payer toutes les dépenses associées à l’éducation de vos enfants, et tout de même trouver le moyen de mettre de l’argent de côté pour l’avenir?

Commencez par établir un budget familial

Vous devez savoir où vous en êtes pour savoir où vous vous en allez. Établissez un budget familial détaillé qui comprend toutes les dépenses habituelles de votre ménage ainsi que toutes les nouvelles dépenses associées à l’arrivée des enfants (dans la mesure où vous pouvez prédire ces dépenses).

Assurez-vous de déterminer à combien s’élèvera votre revenu une fois que l'un des parents tombera en congé parental. Après avoir soustrait les dépenses du revenu, vous commencerez à avoir une idée de la souplesse financière que vous procure votre budget familial.

Fixez vos objectifs financiers et vos priorités

L'étape suivante consiste à noter les objectifs financiers de votre famille, comme épargner en vue des vacances, de la retraite ou des études des enfants, constituer un fonds d'urgence (correspondant à une période de trois à six mois de revenu), rembourser les dettes, etc.

Établissez ensuite l'ordre de priorité de ces objectifs en vous demandant lesquels sont fondamentaux et lesquels ne le sont pas, lesquels sont essentiels et lesquels sont facultatifs. Déterminez également lesquels de ces objectifs sont à court, moyen et long terme.

Si le processus vous semble un peu trop intimidant et que vous croyez qu’une tierce personne impartiale qui s’y connaît en la matière vous aiderait à y voir plus clair, vous pouvez demander l’aide d’un représentant en investissement de Quadrus.

Tirez le meilleur parti des investissements subventionnés par le gouvernement

Si vous épargnez en vue des études d'un enfant, commencez par cotiser à un régime enregistré d'épargne-études (REEE). C'est un instrument dans lequel le gouvernement verse de l'argent pour votre enfant.

Pour chaque dollar que vous cotisez, le gouvernement fédéral versera 0,25 $ dans le cadre de la Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE). Avec le temps, la portion de la SCEE peut représenter jusqu’à 7 200 $. Vous trouverez de plus amples renseignements dans notre article sur le REEE. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre

Une autre stratégie liée à l'épargne-étude consiste à demander aux membres de la famille de participer. S'ils ont l'habitude d'offrir de l'argent ou un cadeau à vos enfants pour leur anniversaire ou lors d'occasions spéciales, suggérez-leur plutôt de cotiser au REEE des enfants. Contrairement à un jouet qui sera rapidement oublié ou à un montant d'argent destiné à l’achat de babioles ou de bonbons, une somme versée à un REEE durera toute la vie.

Si vous épargnez en vue de la retraite, priorisez les cotisations au régime de retraite de votre entreprise. Par exemple, dans le cadre d'un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) en milieu de travail, bien souvent l'employeur verse une cotisation égale à la vôtre.

Bien des gens ne profitent pas de ces avantages. Selon les experts, au moins 40 % des cotisations patronales ne sont pas utilisées2. Tirer profit de toutes les cotisations d'employeur auxquelles vous avez droit peut réellement améliorer votre situation à la retraite, en particulier si vous commencez à épargner pendant que vous être jeune.

Trouvez des façons d’épargner

Lorsque les vêtements de vos enfants ne leur font plus ou que leurs jouets ne leur conviennent plus, vendez ces articles et utilisez l'argent pour acheter les choses dont ils ont besoin ou pour accroître votre épargne.

Pour ce qui est de l'équipement de sport, des instruments de musique, des ordinateurs portatifs, etc., songez à acheter des articles d'occasion plutôt que neufs. Vous pouvez également demander à vos amis et aux membres de votre famille qui ont des enfants plus âgés s'ils ont de tels articles qui ne servent plus. Vous pourrez utiliser l'argent ainsi épargné pour acheter d'autres articles ou pour mettre encore plus d'argent de côté.

Tirez profit des crédits d'impôt et des prestations gouvernementales

Vous pouvez vous prévaloir d'une déduction pour frais de garde d'enfants, frais médicaux ou frais liés à l'adoption dans votre déclaration de revenus. Si vous avez la chance de recevoir un remboursement d'impôt, évitez de dépenser l'argent dans des choses futiles. Utilisez-le plutôt pour rembourser des emprunts ou cotiser à vos placements.

Il convient de souligner que le gouvernement fédéral à versé aux familles 22 milliards de dollars en allocations pour enfants en 2016-20173. Assurez-vous de réclamer votre juste part en demandant l’Allocation canadienne pour enfants Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre pour les enfants de moins de 18 ans. Si votre enfant a droit à la prestation pour enfants handicapés, faites-en aussi la demande.

Discutez avec un représentant en investissement de Quadrus des moyens d'épargner et de faire fructifier votre agent pour vous aider à atteindre vos objectifs financiers. Vous vous en féliciterez plus tard.

 

1 Duncan Hood, “The war on the family” Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, MoneySense, 28 septembre 2007

2 Barbara Shecter, “Leaving money on the table” Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, Financial Post, 19 mai 2014

3 Rapport financier annuel du gouvernement du Canada 2016–2017 Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, Ministère des Finances Canada

Communiquez avec un représentant en investissement.