Usurpation d’identité et fraude – les meilleures façons de vous protéger et de vous tirer d’affaire

Publish date 2018-04-18

 Une personne entre un numéro de carte de crédit dans son téléphone cellulaire

Il ne fait aucun doute que la technologie nous permet plus facilement de dépenser, d’épargner et d’investir. Cette commodité vient toutefois avec le risque d’usurpation d’identité et de fraude.  

Il y a usurpation d’identité lorsque quelqu’un vole des renseignements personnels dans le but de commettre un crime (accéder à vos renseignements financiers, pirater vos comptes en ligne, frauder d’autres personnes).

Il y a fraude lorsqu’une personne commet un acte de tromperie délibéré en vue d’en tirer un gain financier ou personnel. Ce crime nous menace tous, quel que soit notre niveau de scolarité, notre âge ou notre revenu. On estime que de janvier 2014 à décembre 2017, les Canadiens ont perdu plus de 405 millions de dollars aux mains des fraudeurs1.  

« Il faut que les gens soient vigilants, non seulement en sachant reconnaître la fraude et y mettre fin, mais aussi en signalant ce crime », explique Josée Rousseau, superviseure, Centre d’appels et Unité de réception des plaintes, Centre antifraude du Canada. « Les renseignements que vous nous transmettez pourraient aider les forces de l’ordre à mettre un terme à une nouvelle forme de fraude qui voit le jour2. »

Les criminels peuvent vous causer du tort

Lorsque les usurpateurs d’identité mettent la main sur vos renseignements personnels, ils peuvent flamber votre argent ou modifier vos mots de passe et vos coordonnées. Ils peuvent également utiliser votre nom pour louer un appartement ou une voiture, faire des demandes d’ouverture de compte, de prêt, de carte de crédit ou de prestations, ou commettre d’autres crimes.

Il y a aussi fraude d’identité lorsqu’une personne ouvre un compte en ligne en se servant de votre nom, de votre photo ou de vos renseignements personnels. Cela peut entacher votre réputation, et donc vous nuire, notamment lorsqu’un employeur potentiel effectue une vérification de vos antécédents.

Comment savoir si vos renseignements personnels ou financiers ont été compromis

Vous pouvez découvrir être victime d’une usurpation d’identité lorsqu’après une vérification de solvabilité, on vous refuse inopinément un prêt, un emploi ou une location. Pour éviter que cela se produise, vous devriez examiner chaque année votre rapport de solvabilité, afin de vous assurer qu’aucune erreur ou activité douteuse n’y figure.

Voici d’autres signes d’usurpation d’identité. Vous ne recevez pas vos factures et vos relevés à la date prévue – cela peut signifier qu’une personne les a volés dans votre boîte aux lettres ou a modifié l’adresse postale liée à vos comptes.

Vous recevez des appels d’agences de recouvrement ou de créanciers au sujet d’un compte qui ne vous appartient pas.

Votre institution financière ou votre société émettrice de carte de crédit vous indique qu’un nouveau compte a été ouvert à votre nom ou que des frais inhabituels ont été engagés.

Vous remarquez sur vos relevés des opérations dont vous n’êtes pas l’auteur, ou encore un créancier vous appelle pour vous parler d’une approbation ou d’un refus de crédit pour lequel vous n’avez pas présenté de demande.

Marche à suivre lorsque vous découvrez avoir été victime d’une usurpation d’identité

Lorsque vous soupçonnez ou apprenez qu’on vous a volé vos renseignements personnels ou financiers, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) vous conseille de communiquer sans tarder avec votre institution financière ou votre société émettrice de carte de crédit. Vous devriez aussi rapporter l’incident à votre service de police local.

Si vous le désirez, vous pouvez également communiquer avec les deux principales agences d’évaluation du crédit au Canada, soit Equifax S’ouvre dans une nouvelle fenêtre et TransUnion S’ouvre dans une nouvelle fenêtre, pour demander qu’une alerte de fraude soit placée dans votre dossier de crédit. Il s’agit d’une mesure de sécurité supplémentaire qui oblige les prêteurs à vous appeler avant d’approuver toute nouvelle demande de crédit faite en votre nom. Soulignons que les Canadiens se tournent de plus en plus vers cette solution : Equifax a indiqué que le nombre de clients ayant placé une alerte de fraude dans leur dossier avait augmenté de 28 % en 20163.

Par ailleurs, vous devez toujours signaler une usurpation d’identité ou une fraude au Centre antifraude du Canada S’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Si vous découvrez qu’une personne se fait passer pour vous en ligne, communiquez avec un représentant du réseau social ou du site Web pour savoir comment supprimer le faux compte. Si vous détectez une activité criminelle (p. ex., une personne ouvre de faux comptes à votre nom en ligne, en vue de vous harceler), rapportez-le à votre service de police local avec des captures d’écran à l’appui.

12 façons de vous protéger

1. Entrez vos renseignements personnels ou bancaires en ligne uniquement après avoir vérifié que le site Web est sécurisé et que vous êtes connecté à un réseau privé – cela diminue le risque qu’un criminel y ait accès.

2. Assurez-vous que tous les appareils que vous utilisez pour faire des transactions en ligne sont sécurisés et vérifiez toujours à quel réseau ils sont connectés; mettez aussi à jour vos logiciels de sécurité Internet. Dans vos préférences (services de messagerie, services bancaires et applications de médias sociaux), indiquez que vous désirez recevoir un courriel ou une alerte chaque fois qu’une session est ouverte à partir d’un appareil qui n’est pas lié à votre compte.

3. Examinez vos transactions bancaires et vos relevés de carte de crédit au moins une fois par mois. Il s’agit d’un geste qui est simple et rapide à poser grâce aux services bancaires et mobiles. Cela dit, si vous remarquez une opération suspecte, signalez-le sans tarder à votre institution financière. 

4. Créez des mots de passe difficile à deviner (en vous servant notamment de caractères spéciaux) et modifiez-les périodiquement.

5. Examinez vos rapports de solvabilité régulièrement et inscrivez-vous auprès des agences d’évaluation du crédit pour recevoir des alertes.

6. Rangez votre carte d’assurance sociale et toute autre pièce d’identité (passeport, certificat de naissance) en lieu sûr – ne les gardez surtout pas dans votre portefeuille ou votre sac à main.

7. Méfiez-vous des tentatives d’hameçonnage, c’est-à-dire des courriels, des messages textes ou des appels téléphoniques non sollicités où l’on vous demande des données personnelles ou financières. Par ailleurs, gardez en mémoire que les criminels peuvent se servir de vos réponses vocales pour déjouer les systèmes de reconnaissance de la voix.

8. Déchiquetez le courrier confidentiel que vous recevez, surtout s’il s’agit d’offres de cartes de crédit ou de documents sur lesquels figurent vos renseignements personnels ou bancaires (comme des relevés). Ne les mettez pas simplement au recyclage!

9. Lorsque vous utilisez une carte pour payer, il est plus sûr de la glisser vous-même dans le lecteur que de laisser le caissier s’en charger. Cependant, si vous devez absolument lui remettre votre carte, assurez-vous de ne jamais la perdre de vue.

10. Dissimulez toujours le clavier NIP ou le clavier du guichet automatique lorsque vous entrez votre NIP (numéro d’identification personnel).

11. Mémorisez tous les NIP de vos cartes de paiement et d’appel. Ne les écrivez jamais directement sur vos cartes.

12. Lorsque vous changez d’adresse, avisez le bureau de poste et toutes les institutions financières avec lesquelles vous faites affaire (banque et sociétés émettrices de carte de crédit).

1 Faits sur la fraude – Détecter, contrer et signaler la fraude S’ouvre dans une nouvelle fenêtre, Gouvernement du Canada, le 22 février 2018

2 Cairine Wilson, Waging War On Fraud And Identity Theft S’ouvre dans une nouvelle fenêtre (en anglais seulement), Huffington Post Canada, le 18 mars 2016

3 Fraud vigilance increasing among polled Canadians: Equifax Canada S’ouvre dans une nouvelle fenêtre (en anglais seulement), Canadian Underwriter, le 28 février 2017

Let’s connect you with an investment representative.